Revenir au site

Spécial confinement : que faire à la maison avec son enfant de plus de deux ans ?

En ces temps de confinement où chacun d’entre vous est à la maison avec son ou ses enfant(s), Paidou souhaite rester auprès de vous en vous donnant ses meilleures astuces pour les futures journées que vous aller passer avec votre enfant. Le but est de vous simplifier la vie en rendant vos journées les plus agréables possibles. Pour cela, je m’appuie sur la pédagogie mise en place dans nos crèches en gardant une idée en tête : vous êtes de loin les plus qualifiés pour savoir ce qui est bon pour votre enfant et ce qui lui plait. Il trouvera rapidement ses repères et ses habitudes dans cette nouvelle organisation exceptionnelle qui impacte tout le pays. J’ai voulu ici vous présenter les jeux les plus simples à préparer et qui demandent le moins de matériels possibles car confinement oblige, nous devons faire aussi avec ce que nous avons dans nos placards.

Préparer le lieu de jeu de votre enfant de plus de deux ans

Sans ressembler à l’environnement épuré de tout danger qu’est une crèche, il est important dans un premier temps de penser l’espace de jeu de votre jeune enfant. D’autant plus que maintenant, votre enfant maitrise pleinement ses déplacements et a envie de toute explorer. Dans ces conditions, sécuriser la pièce de jeu n’est pas une mince affaire.

 

A cet âge, les enfants ont besoin de beaucoup de mouvements et quelques minutes de concentration demandent ensuite des moments de courses et lâcher prise. C’est pourquoi vous les verrez souvent courir partout après avoir dessiné ou fait un puzzle. La condition pour qu’ils explorent en toute quiétude est que l’environnement ne présente que très peu de tentations inatteignables (des jouets posés sur l’étagère pour lesquels il a besoin de votre aide pour les attraper) et que les objets à portée de main soient autorisés pour le jeu.

 

De ce fait, il est important de penser en amont l’espace global de la pièce où il évoluera. Le but est de limiter les interdits et les règles pour que votre enfant puisse évoluer sereinement tout en évitant de vous interrompre toutes les secondes. Si vous répétez trop de fois la même règle, il est sûrement temps d’agir sur l’environnement de la pièce. Il va avoir besoin de courir, de grimper, de trier, de tirer, de transvaser, de construire, de faire parler son imaginaire, de se concentrer sur des tâches minutieuses ou encore de faire comme les adultes. Idéalement, il devrait pouvoir avoir ces possibilités dans la pièce, en toute autonomie. N’hésitez donc pas à bouger les meubles et à réveiller le décorateur d’intérieur qui sommeille en vous pour trouver la meilleure configuration.

 

Ce temps utilisé en amont dans l’aménagement de son espace de jeu vous permettra de gagner du temps dans les prochaines semaines. C’est du temps richement utilisé.

Avoir la possibilité de faire comme papa et/ou maman pour qu’ils respectent votre travail

Certains d’entre vous doivent allier télétravail et jeux avec vos enfants. A un âge où le mimétisme est très prégnant, ils vont forcément être très intéressés par vos téléphones, vos ordinateurs ou encore vos claviers. Si vous avez la possibilité d’aménager un petit espace de jeu symbolique où votre enfant trouvera un clavier, un téléphone, une souris, un bureau, et tout autre outil du quotidien, c’est un réel plus. Il pourra ainsi librement faire comme vous et devrait moins vous solliciter.

J’ajoute ici qu’il ne faut pas culpabiliser sur l’usage des écrans en ces temps des confinements. Oui les écrans sont nocifs pour des enfants si jeunes mais ils sont aussi en mesure de comprendre que c’est exceptionnel. En choisissant le contenu, vous pourrez maitriser ce qu’ils regardent et utiliser ces écrans avec parcimonie.

Les enfants ne s’ennuient pas, c’est important de ne « rien faire » 

Comme nous le mentionnons dans un article précédemment publié, l’enfant ne connait pas l’ennui. C’est en ce sens que l’aménagement de l’espace est très important : il permet à votre enfant de pouvoir librement faire des jeux simples qui répondront à son développement et à ses capacités. Cet « ennui » enfantin a même permis de faire parler notre créativité et je ne vais pas vous le cacher, c’est maintenant qu’il faut mettre à profit nos ennuis enfantins en faisant parler notre créativité d’adulte pour créer de nouveaux jeux pour vos enfants.

De l’autonomie à la responsabilisation : le plaisir de faire seul

Votre enfant a de plus en plus envie de « faire seul ». C’est tout à fait normal car pour lui c’est une manière de grandir, de se sentir grand, d’autant qu’il se rend bien compte qu’il maitrise de mieux en mieux ses gestes. Plus votre enfant se sentira responsable de petites tâches, plus il aura du temps pour jouer à ses jeux, selon ses envies. La responsabilisation amène l’autonomie. Par exemple, si votre enfant a tous les matins envie de mettre ses chaussettes mais que le temps vous manque et bien proposez lui maintenant de s’exercer à les mettre seul. Petit à petit, vous pourrez lui demander de mettre son pantalon, puis ses chaussons, etc. Vous pouvez créer pour l’occasion une boîte à déguisement où votre enfant retrouvera quelques vêtements qui lui appartiennent mais aussi ceux de maman et papa. Les accessoires comme les sacs, les lunettes, les porte-monnaie, les casquettes ont eux aussi leur petit succès.

De même, il pourra vous aider à ranger les courses, mettre la table, faire le ménage avec vous. Vous rendre service est un réel plaisir pour eux car ils en tirent une grande fierté et cela va alimenter leur confiance en eux. Alors autant en profiter avant qu’il n’ait plus envie de rien (ah l’adolescence, quelle douce période) !

C’est le moment de l’accompagner vers l’acquisition de la propreté

Il y a quelques semaines, une professionnelle qui travaille chez Paidou a écrit un article sur l’acquisition de la propreté. Pour les enfants qui vont à l’école en septembre, il est tout à fait possible de mettre à profit ce temps de confinement pour aborder le sujet avec eux.

Planifier vos activités pour rendre votre enfant acteur

Afin d’organiser votre semaine, vous pouvez créer un planning d’activités avec votre enfant. Ainsi, en début de semaine, prenez le temps de présenter à votre enfant les diverses possibilités d’activités pour qu’il puisse vous dire ou vous montrer ce dont il a envie. Bon il est possible qu’il ait envie de faire pâte à modeler toute la semaine, il faudra négocier.

De plus, si vous avez la possibilité d’afficher des photos de ses futures activités et de les incorporer dans votre planning, il sera beaucoup plus simple pour votre enfant d’anticiper ses prochains jeux. Cela aura aussi l’avantage de lui présenter les jours de la semaine, ce qui n’est jamais perdu.

Utiliser les ressources de la maison pour créer des jeux

En tant que citoyen, nous devons limiter nos déplacements. Ce qui rend difficile l’achat de nouveaux jeux mais parfois les meilleurs jeux sont là sous vos yeux, ils ne demandent qu’à être personnalisés pour devenir attractifs et ludiques pour vos enfants. Bien entendu, en ces temps de virus, il faut bien penser au lavage de ces objets avant de les proposer à vos enfants.

Voici donc quelques exemples de jeux à créer à la maison pour les enfants de moins de deux ans :

  • Créer des instruments de musique : Beaucoup d’objets peuvent devenir des instruments de musique mais oubliez si vous avez besoin de calme pour le travail. Des boites en métal pour faire du tam-tam, des casseroles pour taper dessus, des bouteilles pour souffler dedans, des bouteilles à remplir pour faire des maracas, etc. Tout est musique. Les enfants seront captivés par ce spectacle musical pour lequel ils sont les musiciens.
  • Découvrir les fruits et légumes : il est vrai que nous avons souvent entendus « ne joue pas avec la nourriture » mais il ne faut pas laisser ce précepte venir contrarier les envies de découvertes de votre enfant. Ces fruits et légumes seront quoiqu’il arrive mangés mais je conçois tout à fait que tout le monde ne soit pas à l’aise avec ce « jeu ». En premier lieu, veillez à les laver soigneusement en utilisant du vinaigre par exemple puis laisser votre enfant les découvrir comme bon lui semble. Que de parfums à sentir, de textures de toucher, de mots à entendre ou de couleurs à découvrir pour lui.
  • Transvasement avec des bouchons : avant d’être donnés dans les magasins pour le tri, les bouchons peuvent être un formidable jeu de transvasement où votre enfant va prendre plaisir à les déplacer d’un contentant à un autre. Là encore, libre à vous d’utiliser le contenant de votre choix : bouteille vide, boites de lait, etc.
  • Bowling ou chamboule tout fait maison : si vous gardez vos boites de conserves ou vos bouteilles, il est tout à fait possible de les transformer en jeu très amusant pour votre enfant. Vous pouvez décorer et personnaliser les boites de conserves puis les empiler pour que votre enfant envoie des balles. Il sera si heureux de voir tout s’écrouler. Bon il va un peu tricher en poussant tout avec ses mains mais on lui pardonnera. Pour le bowling, n’hésitez pas à mettre un peu d’eau ou de sable au fond des bouteilles pour les lester et votre enfant n’a plus qu’à envoyer son ballon pour tout faire tomber. Boum !
  • Déchirage avec les publicités : plutôt que jeter les publicités que nous lisons à peine, votre enfant se fera un plaisir de les déchirer, d’en faire des confettis ou de petites boulettes. Il pourra compléter cette activité par du transvasement dans des bouteilles ou des boites de céréales par exemple, voire même par le rangement qui s’ensuit quand il faudra tout jeter à la poubelle.

Quelques idées d’activités avec vos enfants de plus de deux ans pour partager l’amour du jeu

Pour les parents qui ont réussi à avoir du temps libre, voici quelques activités que vous pouvez faire avec vos enfants pour accompagner leur découverte :

  • La pâtisserie : nous vous en avons parlé dans un article il y a quelques mois mais votre enfant appréciera énormément de faire un peu de cuisine avec vous. Aux alentours de 12 mois, il vous aidera simplement à renverser les ingrédients mais très vite il pourra mélanger, malaxer ou étaler alors profitez de cette main d’œuvre si enthousiaste.
  • La manipulation de pâte : que ce soit la pâte à sel, la pâte à modeler ou la patouille, sachez qu’il est tout à fait possible de la fabriquer soi-même avec les ingrédients de la maison. Et la préparation fait déjà partie en soi de l’activité. Dans votre proposition d’activité, il faudra prévoir les éventuelles tâches alors vous pouvez anticiper en sortant de vieux draps, des plateaux et de grands tee-shirts pour protéger l’essentiel. Quoiqu’il en soit, votre enfant devrait prendre beaucoup de plaisir à se salir et à transvaser si vous prévoyez des pots de yaourts par exemple dans lequel mettre ses petites boules de pâtes.
  • Le jeu de lumière dans la pénombre : une simple lampe torche dans une pièce sombre peut apporter de belles découvertes à votre enfant. En plus de l’aider à apprivoiser le noir, il pourra suivre cette lumière et découvrir les ombres projetées. Il prendra plaisir à voir sa main en très gros sur le mur par exemple. Si vous êtes doué en ombre chinoise, c’est le moment de faire l’oiseau et le loup.
  • Les bulles de savon : elles sont un moment d’émerveillement pour votre enfant qui regarde voler ses bulles en tentant de les attraper. Et quel plaisir de les voir éclater !
  • Les indispensables soutiens au développement du langage : je pense ici à la lecture, aux chansons ou aux imagiers qui permettent à votre enfant de développer son langage tout en aillant une relation privilégiée avec l’adulte. Ils peuvent aussi découvrir librement les livres et les imagiers mais ils vous solliciteront très vite pour que vous mettiez des mots sur ce qu’ils voient.
  • La danse : à leur âge, ils ont besoin de bouger et quoi de mieux qu’écouter un peu de musique pour oser parfaire ses premiers pas de danse ?! N’hésitez pas à leur montrer vos meilleures chorégraphies car ils tenteront de les reproduire, c’est certain.
  • Le yoga : il existe beaucoup de liens sur internet qui présentent le yoga pour les tout petit. Si vous êtes vous-même adepte de ce sport, vous pourrez les accompagner et leur transmettre votre passion. Si vous n’en faites jamais, c’est le moment de s’exercer en ces temps de confinement.
  • Le ménage : vos enfants ont une réelle passion pour le ménage, c’est pourquoi il faut en profiter. Un simple chiffon humide les ravira et leur permettra de faire comme vous, ou presque. Les balais peuvent être aussi très amusants pour eux. Quoiqu’il arrive, ils vous suivront dans votre ménage donc autant les rendre acteur du ménage eux aussi.
  • Les cartons : si vous avez eu quelques livraisons, gardez les cartons pour en faire de véritables jeux. Ils offrent de multiples possibilités : les décorer en les peignant ou dessinant dessus, en faire une cabane, y faire des trous pour y mettre des objets dedans, etc.
  • Les dessins sous la table : en scotchant une large feuille de papier sous une table, votre enfant pourra découvrir le dessin autrement. Il va avoir besoin de s’allonger ou de s’accroupir en levant la tête. Cette configuration demande à votre enfant de réfléchir à sa position et de l’ajuster en fonction du but choisi. C’est une variante au dessin classique sur la table.
  • La boîte à malice : dans une boîte, vous pouvez réunir l’ensemble des objets du quotidien que votre enfant pourra utiliser : télécommande, téléphone, chaussure, bol, manette, bouteille vide de shampoing ou gel douche, etc. Cette boîte représentera l’ensemble des objets autorisés pour le jeu de votre enfant. Cette malle aux trésors permettra à votre enfant d’appréhender les objets du quotidien et de prendre le temps de les découvrir.
  • Les jeux d’eau : un grand classique mais dans un lavabo à hauteur d’enfants, une bassine ou tout autre contenant, votre enfant peut passer de très longues minutes à vider et remplir. Pas très écologique je le conçois mais bougrement efficace.
  • Le dessin au stylo sur les publicités : qui n’a jamais dessiné de dents noires sur la dame en couverture du dernier magazine télé ? Nous avons commencé enfants alors n’hésitez pas à utiliser ces publicités pour que votre petit puisse s’amuser à recouvrir les frigos, les machines à laver ou les tee-shirts de ses plus beaux gribouillis.
  • La main dans le sac : prenez un sac en tissu dans lequel vous disposez un objet du quotidien ou un jouet de votre enfant. Puis vous demandez à votre enfant de plonger sa main dans le sac et de deviner l’objet en question juste en le touchant. Les premières fois, il y a des grandes chances qu’il veuille simplement attraper l’objet et le sortir mais rassurez-vous, ils sont maintenant en âge de comprendre les premiers jeux de règles.
  • Le cache-cache : dans une maison ou un appartement, le nombre de cachette est limité mais c’est le moment de tenter d’en trouver de nouvelles. Votre enfant aura beaucoup de difficultés à se cacher, c’est un concept un peu difficile mais pour ce qui est de vous chercher, là il y mettra toute son énergie. Bien évidemment c’est mieux de jouer à trois à ce jeu avec un des deux parents qui guide l’enfant.
  • Le cache-cache objet : la règle du jeu est simple. Votre enfant sort du salon quelques instants pendant que vous cachez un objet dans le salon. Il faut que l’objet soit attractif. Pour cela, le meilleur objet est votre téléphone car à tout moment vous pouvez le faire sonner pour aider votre enfant. Ensuite, vous appelez votre petit chercheur et vous lui expliquez que vous avez perdu votre téléphone. Il vous aidera très vite à le trouver même s’il aura peut-être besoin d’un exemple. Bien sûr vous pouvez lui donner des indices : « je crois qu’il est à côté du canapé », « ah tiens écoute, il sonne ». Cette chasse aux trésors fonctionne toujours.
  • La chasse aux couleurs : muni d’un petit panier, votre enfant doit chercher dans votre maison tout les objets rouges ou noirs par exemple et les mettre dans son panier. Ce jeu simple de tri permet à votre enfant d’approfondir ses connaissances des couleurs tout en pouvant toucher des objets parfois interdits.
  • Le jeu des chaises musicales : si vous avez plusieurs enfants, vous pouvez tenter ce jeu. Ce n’est pas forcément une chaise mais un chiffon posé au sol suffit par exemple. Un peu de musique, un peu de danse et dès qu’elle s’arrête, on s’assoit sur le chiffon.
  • La peinture glaçon : envie de changer de l’éternelle activité peinture, optez pour la peinture aux glaçons. Il suffit de mettre quelques heures de la peinture au congélateur avec des bâtonnets plantés dedans et hop, vous avez un nouveau jeu et une nouvelle texture à essayer.
  • Cassage de glace : dans une bouteille d’eau, disposez quelques objets avant de la mettre au congélateur. Quelques heures plus tard, vous n’aurez plus qu’à découper la bouteille avec un cutter pour avoir un magnifique glaçon dans lequel votre enfant va devoir taper et taper pour pouvoir extirper les objets. Cette activité peut être très longue et la notion de patience prendra ici tout son sens.
  • Le Jacques a dit : ce jeu d’imitation répond parfaitement aux besoins de votre enfant car selon les actions proposées, il va tantôt avoir le droit de crier, de sauter, de courir, de ramper, etc. En plus d’associer des mots à des actions, selon votre créativité, vous allez pouvoir aborder d’autres points d’intérêt de votre enfant : jacques a dit je conduis une moto, jacques a dit je fais le chien, jacques a dit je dors, etc. Bien entendu, inutile de les piéger en proposant des phrases sans « jacques a dit », ils feront quand même l’action. Le plaisir de vous imiter est trop grand !
  • Le memory de la famille : à partir du 18 mois, vous pouvez tentez de jouer au memory. Pour rappel, il s’agit de faire des paires de deux photos identiques dans un ensemble de plusieurs cartes retournées. Pour ajouter un peu d’attrait, il est possible de le personnaliser en imprimant diverses photos des membres de votre famille et en les collant sur des cartes à jouer par exemple. Ainsi, votre enfant devra trouver deux fois son papi, son frère, son père, etc.

Enfin, si vous souhaitez garder un souvenir de ce moment particulier que nous vivons, voici une dernière idée à faire avec votre enfant : une capsule à ouvrir à ses 18 ans (ou avant si vous êtes impatient). Comme un témoin de ce moment, vous pouvez faire parler votre créativité pour laisser de nombreux messages à votre futur adolescent : des photos, des mots de vous, des empreintes, ses premiers dessins, collages, gommettes, des enregistrements audios. Tout est possible, tout est imaginable pour faire de ces prochaines semaines, un souvenir inoubliable du temps où nous avons eu le temps de vivre simplement en se recentrant sur l’essentiel : notre famille.

Toutes les équipes de Paidou espèrent vous retrouver très rapidement dans nos crèches !

Mars 2020

Anthony Stephanov - Éducateur de Jeunes Enfants et Directeur chez Païdou

Photo by Kelly Sikkema on Unsplash

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK